Qui sont les (nouveaux) lecteurs de romance

Afin de mieux comprendre les pratiques des lecteurs dans toute leur diversité, Babelio réalise deux fois par an une étude qualitative et quantitative, dont les résultats sont communiqués aux professionnels au cours d’une conférence.

En 1978, les éditions Harlequin éditent les premières romances en France, important un genre littéraire qui connaît déjà le succès dans les pays anglo-saxons. Souvent considéré comme un genre qui tarde à acquérir ses lettres de noblesse, la romance s’est depuis largement diversifiée et a connu des mutations importantes avec l’émergence de nombreux sous-genres spécialisés et touchant des publics variés : romance érotique, new romance, romance paranormale ou encore romance historique pour n’en citer que quelques uns. Alors que certains bests sellers, et notamment le succès de Cinquante Nuances de Grey en 2011 aident à jeter la lumière sur une littérature qui connaît des succès grands publics, l’édition française s’empare peu à peu du phénomène et l’on voit naître depuis de nombreuses collections spécialisées. Celles-ci répondent aux exigences d’un lectorat et d’une société qui ont changé, proposant des trames narratives rénovées et des personnages plus en phase avec leur époque.  Mais qui est le nouveau lecteur de romance?

Découvrez ci-après les résultats de notre étude. Le compte-rendu détaillé de notre conférence est disponible sur le blog de Babelio.

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *