2 notices affichées sur 3 sont enrichies par les contenus de Babelio

Quelles statistiques sur l’usage des enrichissements en bibliothèque ?

Les ressources numériques en bibliothèque publique s’imposent comme des outils incontournables de la médiation en ligne. Mais quid des statistiques réelles d’usage de ces ressources dans les portails et les catalogues? Comment s’assurer que les ressources jugées intéressantes par les bibliothécaires sont aussi exploitées par les usagers? Et quels sont les étalons de mesure de leur efficacité. Ce sont autant de questions que les bibliothèques doivent se poser,  les données chiffrées étant rares hormis quelques retours d’expérience isolés ici ou .

Sans apporter une réponse définitive, nous avons cherché à évaluer l’usage de Babelthèque (qui rappelons-le est le service d’enrichissement en contenus web 2.0 des OPAC proposé par Babelio) au sein des bibliothèques clientes. Pour ce service, directement affiché au sein des notices bibliographiques, l’enjeu majeur est, outre la qualité et la quantité des enrichissements proposés, lié à ce qu’on appelle le taux de recouvrement, à savoir la proportion de notices enrichies en contenus. Nous proposons deux définitions du taux de recouvrement :

Taux de recouvrement brut

Le taux de recouvrement brut mesure la proportion de notices du catalogue pour lesquelles le fournisseur dispose de contenus enrichis. Il est simplement calculé par la formule suivante

T=nombre d’ISBN enrichis/nombre d’ISBN au catalogue

Nous disposons de cette valeur pour les clients ayant souscrit à l’option de recommandation de Babelthèque (celle-ci imposant d’importer les ISBN du catalogue sur l’interface de Babelthèque).
A titre d’exemple le taux de recouvrement brut de la Bibliothèque de Toulouse est actuellement de 53%, contre 15% en 2009 au moment de leur souscription au service, ce qui est une traduction de la croissance des contenus disponibles sur Babelio et Babelthèque.

image

Mais ce taux mesure mal l’usage effectif : certaines notices sont très rarement consultées, d’autres très souvent et il nous apparaît important de rendre compte des enrichissements sur les notices effectivement consultées.

Taux de recouvrement effectif

Nous proposons donc une nouvelle mesure, qui rend compte de la proportion de notices consultées pour lesquelles nous disposons de contenus enrichis. Il est calculé par la formule suivante

Te=nombre de notices consultées enrichies/nombre total de notices consultées

Nous avons récemment mis en place un outil de suivi statistique des appels du webservice Babelio qui permet de calculer ce chiffre.
A titre d’exemple 69% des notices consultées en 2014 au sein de la Bibliothèque de Toulouse ont été enrichies en contenus Babelthèque. Le chiffre est plus élevé que le taux brut, car les notices fréquemment consultées liées à des titres populaires sont en général très bien enrichies par Babelio.

Sur l’ensemble des clients de Babelthèque, en moyenne 65% des notices affichées sont ainsi enrichies en contenu.

Avec un taux effectif de 82%, la bibliothèque municipale de Viroflay occupe la tête de notre classement provisoire !

One thought on “2 notices affichées sur 3 sont enrichies par les contenus de Babelio

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *